FX18 Change De Piste

Dahomey, Mars 1970.

C’est la troisième fois qu’une lettre anonyme annonce une livraison d’armes à Porto Novo. Cette fois c’est au capitaine Bamaké qu’est déléguée la supervision des opérations: intercepter de nuit une 404 jaune immatricukée 1025A14 sur la route de Porto Novo. Le chef de service, le capitaine Malogo n’y croit pas trop après les deux echecs précédents.

Sur les conseils de Louis Lourson, un ami de son cousin Kokéné, Banaké met en place un dispositif renforcé. Cette fois-ci, la 404 est détectée et tente de passer le barrage. La voiture est arrêtée in-extremis mais son conducteur est tué. Tous les numéros de série ont été effacés sur les armes de contrebande comme sur la voiture.

A Porto-novo, l’ancien instituteur a la retraite retrouvé mort pourrait bien être l’auteur des lettres anonymes, et son gendre l’un des conjurés. Le ministre de l’intérieur du Dahomey, très inquiet, fait appel à la France. Coplan débarque au Dahomey.

Publicités
Cet article a été publié dans Afrique noire, Politique, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s