Coplan à L’Affut

Vienne, Juin 1967.

Suite à l’affaire Koniatis ( Coplan Revient De Loin ), L’Allemagne de l’Est essaie de monter une coalition anti Geheime Legion, ce groupe qui assassine tous ceux qui pourraient concourir au rapprochement des deux allemagnes: URSS, RFA, RDA, Italie, Yougoslavie, et France sont directement concernés. L’Autriche, qui conserve son statut neutre depuis la guerre, sert d’intermédiaire et abrite les premiers contacts. Dans un premier temps les délégués ont convenu que leur action serait clandestine (pas de procès spectaculaire). Puis très vite, les délégués Yougoslave et Allemand de l’Ouest sont assassinés, Francis Coplan ayant déjoué plusieurs filatures semblait être le prochain sur la liste. Les délégués survivants se dispersent. Coplan rejoint à Berlin le Vieux qui supervise personnellement les opérations sur place, chez Markus Leiner.

Un piège est tendu au chef présumé de la Geheime Legion: deux tueurs sont neutralisés, mais leur chef est en fuite, archives calcinées. Toutefois, les spécialistes de la Kriminal Polizei de Berlin arrive à en extraire un nom et une adresse en Argentine. La poursuite va avoir une suite dans le delta marécageux du Rio de la Plata près de la ville de Tigre.

MAJ 26/12/17: Modifications mineures.

Publicités
Cet article a été publié dans Amérique du Sud, Europe Centrale, Politique, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s