Coplan sort ses griffes

coplansortsesgriffes1coplansortszesgriffesppcoplansortsesgriffes5

Paris, Venise, Aout 1963.

Coplan se trouve à Venise en pleine Mostra 1963. Sous l’identité de  Jean-Paul Régnier, représentant du futur groupe Euro-Consortium, il peut déambuler parmi les professionnels du cinéma. Il doit surtout observer le travail d’une consoeur débutante, FT-23 alias Irène Téxeau, discrètement placée par le Vieux auprès du compte Stakov, un de ces nombreux aristocrates bulgares exilés à l’Ouest depuis 1945, qui semble mener une activité politique souterraine.

Le comte Stakov, à la tête d’une organisation anti-soviétique, est ciblé par les services secrets bulgares, camouflés dans la délégation qui présente le film bulgare en compétition. Coplan va devoir, non sans mal, en venir à bout pour rattraper la situation au profit du Sdece.

Publicités
Cet article a été publié dans Europe Centrale, Europe Occidentale, Société, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s