Coplan tente sa chance

coplantentesachance2coplantentesachanceppcoplantentesachance4

France, Mai 1962.

Le sdece est sur la piste d’un réseau ennemi. Un de ses agents a disparu alors qu’il enquêtait sur un dénommé Louis Noreau. Coplan revient trop tard d’Istanbul avec des informations capitales: Noreau est un spécialiste, un ancien élève de l’école d’espionnage de Koutchino, près de Moscou.

La base  de son réseau est un bateau de plaisance, le « Mindoubia », qui navigue en pleine zone militaire française en Méditerrannée. Les soviétiques ont repris le vieux truc du docteur Sorge, le coup du Yatch. Le Vieux, par hasard, dispose d’une collaboratrice débutante à bord, mais elle ne remonte aucune information. Malgré la surveillance constante du deuxième bureau de la marine, aucune activité suspecte n’a été détectée.

Coplan est chargé de s’attaquer au problème, de rassembler des éléments de preuve, et de mettre tout le réseau hors d’état de nuire. La traque va commencer aux baléares, à Formentor, avec un Francis Coplan grimé en père de famille allemand, et se terminer à la frontière franco-italienne vers Vintimille.

Cet article a été publié dans Europe Occidentale, France métropolitaine, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s