Deux Filles, Du Fric et Des Bombes

DeuxFillesDuFricEtDesBombes6

Paris, Février 1976.

Francis Coplan est mis en disponibilité par le Sdec, il est chargé de convoyer depuis la Suisse jusqu’en Argentine 1 million de dollar en liquide via l’Uruguay. Sans le déclarer aux autorités locales bien entendu. Sa commission: 2% du total

140 liasses de 10 billets de 1000, 500 ou 100 dollars US. Sur le bateau qui fait la liaison entre l’Uruguay et l’Argentine, Coplan remet l’argent à un émissaire qui dispose de tous les signes de reconnaissance. Le lendemain, Francis est contacté par une jeune femme qui se présente comme mandatée par la banque suisse émetrice: l’émissaire a été enlevé en pleine rue, son chauffeur et trois gardes du corps ont été tués. Coplan avise la banque à Genève, il reçoit deux télégrammes en retour: les suisses lui demandent d’essayer de retrouver l’argent, Grégoire (un pseudo de son chef à Paris) lui demande d’accepter la proposition. Coplan est de plus en plus persuadé que derrière la banque suisse, c’est la France qui essaie de financer une organisation clandestine en Argentine.

 

 

 

Publié dans Amérique du Sud, Politique | Laisser un commentaire

Coplan Fait Des Siennes

Paris, Automne 1975.

Coplan s’installe dans la voiture du commissaire Tourain, qui vient de l’aviser de la présence  à Paris d’une de ses connaissances, Georges Sanders, agent soviétique avec qui Coplan a travaillé quatre ans plus tôt.

Plutôt que de le griller vis  à vis de Moscou, Francis invite Sanders chez lui et lui impose sa collaboration: Sanders est chargé de découvrir pourquoi les dockers français sont en grève au Havre et bloque des départs d’exportation de blé français vers l’URSS et ses alliés qui en ont grand besoin. Coplan accompagne Sanders au Havre où, avec l’aide du réseau local soviétique, il va essayer d’en savoir plus, Coplan le supervisant  à distance.

Un des agitateurs pro-grève a justement rencontré récemment une américaine, Patricia Mayfield, qui est repartie aussitôt. Un soir, Sanders est abattu par balles par un motocycliste.

Publié dans France métropolitaine, Politique, Société, Technique | Laisser un commentaire

Sans Foi Ni Loi

Paris, Aout 1975.

Bob Cadori et sa bande multiplie les attentats anarchistes. La DST a déjà perdu deux agents qui essayaient de s’infiltrer dans la bande. cette fois, les autorités veulent que ce soit Francis Coplan du Sdec qui fasse des travaux d’approche à destination de Martine Bariget, qui semble est une relation proche de Cadori.

Ancien légionaire, maintenant chef d’équipe de BTP, Francis vient s’attabler à une terrasse de café où Martine à ses habitudes. A son arrivée, elle a tôt fait de le repérer, de s’installer à sa table et de lui faire une proposition surprenante.

Publié dans France métropolitaine, Politique, Société, Technique | Laisser un commentaire

Diplomatie De La Terreur

Alexandrie, Mars 1975.

En pleine nuit, 7 sénateurs français sont enlevés dans leurs chambres de l’hotel « le Palestine ». Aucune revendication. Quatre jours plus tard, on retrouve le corps mutilé de l’un des sénateurs sous les tribunes du champ de courses.

En France comme en Egypte, presses et opposants se déchainent. Le président égyptien, adepte d’une amélioration des relations avec Israel a de nombreux adversaires, aussi bien en Egypte que dans tout le monde arabe.

Francis Coplan est envoyé en Egypte pour démêler cet écheveau; C’est finalement lui qui reçoit un ultimatum des ravisseurs: la libération des sénateurs contre la remise d’une copie de l’accord secret franco-egyptien du 22 Février 1975, concernant la livraison de matériel militaire. Serait-ce les Israéliens ? Impossible de trahir le pacte de confiance avec l’Egypte, mais peut-on sacrifier les sénateurs ?

Publié dans Moyen-orient, Politique, Technique | Laisser un commentaire

Coplan Attire La Foudre

Téhéran, Mars 1975

Coplan a obtenu un rendez-vous avec le docteur Nakabar, directeur de la Commission Nationale de Planification et d’Equipement en Iran. Directeur commercial de la société Cophysic pour les iraniens, mais bien en mission pour le Sdec.

Il est là pour sonder ce docteur Nakabar, suspecté de jouer un rôle important dans la mystérieuse Organisation pour la Justice et l’Unité du Monde Islamique. Il profite du  lapin que lui a posé Nakabar pour traiter de salauds Nakabar, son adjoint et tous les perses de l’univers. On va bien voir de quoi Nakabar est capable.

Publié dans Moyen-orient, Pétrole, Politique, Technique | Laisser un commentaire

La Java De Coplan

Djakarta, Mars 1975

Trois des quatre têtes du réseau français en Indonésie ont été arrétées par le Kopkamtib, service paramilitaire chargé de la sécurité intérieure du pays. Les trois sont soumis à des séances de torture scientifique coordonnées par le commandant Rohani.

Ils lâchent petit à petit des informations sur le réseau, tandis que Francis Coplan, André Fondane et Jean Legay ont débarqué en Indonésie et taté le terrain. Ils ont réussi à entrer en contact avec le quatrième pilier du réseau, Marcel Gourpin, qui n’a pas été arrêté.

Publié dans Ocean Indien, Politique, Société, Technique | Laisser un commentaire

La Peur des Autres

Metz, été 1974.

Le contingent 74/04 du 23eme régiment d’infanterie de Metz finit ses classes. Ce sont ces appelés du contingent qui sont appelés un matin d’Aout afin d’établir un cordon de sécurité autour d’un objet volant non identifié qui vient d’atterrir à une vingtaine de kilomètres de leur casernement.

Et ce sont ces mêmes soldats qui se font tirer dans le dos par des assaillants arrivés en ailes delta venus pour détruire la soucoupe autour de laquelle est justement en train de fureter Francis Coplan qui essaie d’établir le contact avec ses occupants potentiels.

Publié dans Arme de destruction massive, Espace, Europe Occidentale, Politique, Technique | Laisser un commentaire