Coplan Va De L’Avant

Le Caire, Aout 1977

Hervé Cornillon, attaché commercial à l’ambassade de France en Egypte, introduit par Hussein Nizam, chauffeur égyptien auxiliaire de l’ambassade du Caire, va passer un bon moment dans la maison de passe de Ibrahim Mokkal. Si le chauffeur s’intéresse essentiellement aux femmes mariés, le diplomate lui est attiré par les jeunes adolescent.

Pendant la séance de Cornillon chez Mokkal, Nizam rend visite à une amie des environs. Il vient récupérer le diplomate pour le raccompagner. Sur le parking devant la poste où est garée la voiture de fonction, ils sont abattus au pistolet automatique, vers minuit.

Francis Coplan est dépêché en Egypte pour participer  à l’enquête au nom du gouvernement français. D’autant plus que le double assassinat est rapidement revendiqué par une obscure « Organisation Secrète du Peuple Egyptien ».

Coplan, qui loge dans l’appartement de fonction de feu Cornillon, est contacté par le père du chauffeur assassiné. Il lui révèle que son fils entretenait une relation avec une femme qui signait ses billets S. Le proxénète Mokkal avait reçu un message signé S juste avant de périr dans sa voiture piégée. Cette femme devient la suspecte principale pour Coplan.

Publié dans Moyen-orient, Politique, Société | Laisser un commentaire

Coplan Monte En Ligne

Californie, 1977.

Cinq hommes vont enfin retrouver la terre ferme pour de bon. Cela fait 10 jours qu’ils sont coupés du monde, qu’ils alternent des vols à 12000 mètres et des périodes de repos au sol en restant aux abords du Convair 900, sans contacts avec l’extérieur. Tout cela pour simuler les futures conditions de vol du Spacelab, prévues au début des années 80. Dickenson chef de mission, Winter et Gordon pour les Etats-Unis, Tikoff pour la RFA, et Budry pour la France.

Budry rejoint sa femme venue spécialement de France à Houston avant de partir ensemble visiter New-York. Budry est assassiné au pied du Rockfeller Center sous les yeux de son épouse. Ensuite c’est au tour de Tikoff chez sa logeuse en Allemagne.

Francis Coplan se rend  à New York pour participer aux débuts de l’enquête, il y retrouve Willy Flensburg, envoyé lui par la RFA; ils ont déjà travaillé ensemble dans des affaires liées au spatial. Les entretiens se déroulent dans le Waldorf-Astoria (1900 chambres, 300 appartements, etc …). C’est au tour de Dickenson, chef de mission  Spacelab, d’être assassiné dans les couloirs entre sa chambre et la salle de réunion. C’est la consternation. Un vietnamien est rapidement soupçonné (trop de coincidences), et mis sous surveillance par le FBI.

Coplan rentre à Paris pour mener son enquête autour des proches de Budry, car il est persuadé que tout est parti de lui.

Publié dans Asie du Sud-Est, Espace, Politique, Technique | Laisser un commentaire

Feu Vert Pour Coplan

Paris, Avril 1977.

William Duzama, fonctionnaire noir de la république Sud-Africaine en pleine période d’apartheid, va débarquer à Paris-Roissy pour représenter son pays dans différentes circonstances. Il y est attendu par un commando de trois tueurs, mais aussi par la DST qui a été avisée de la situation.

Duzama sera pris en charge avant sa sortie de l’avion par Francis Coplan, qui a été demandé par les sud-africains. Dans le hall de l’aéroport, la DST procède à « un controle d’identité » sur deux tueurs identifiés dans le hall, un policier est blessé par balles, les deux loustics sont arrêtés, le troisième en retrait à l’extérieur parvient à s’enfuir, et à  rendre compte à son chef Serge Perenko de l’ambassade d’Urss à Paris.

Duzama va loger dans une résidence surveillée du Sdec à Montmorency malgré quelques escapades amoureuses, André Fondane va loger dans la chambre de Duzama réservée au Ritz.

Prochain gros rendez-vous: un cocktail  à la cité universitaire où seront présents de nombreux diplomates: Duzama n’a pas l’intention de se dérober malgré les risques encourus.

Publié dans Afrique du sud, France métropolitaine, Politique, Société, Suisse, Technique | Laisser un commentaire

Coplan Brule Les Etapes

Dublin, Mai 1977

Des délégués des services de sécurité d’Allemagne, Bénélux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg), Royaume Uni, Irlande,Italie et France se rencontrent pour échanger des informations sur la vague terroriste qui submerge l’Europe dans cette deuxième moitié des années 70. Francis Coplan pour la France communique les numéros de série des 5000 passeports libanais dérobés  à Beyrouth pendant la guerre civile. Tous les délégués sont d’accord pour surveiller et identifier les contacts des titulaires de ces passeports plutôt que de procéder à des arrestations brutales.

Un libanais titulaire d’un de ces passeports a justement débarqué à Marseille. Il est entré rapidement en contact avec 3 autres individus et vont ensemble braquer une succursale de la poste en centre-ville. Ils sont interceptés à l’issue du braquage par la police, seul le libanais en réchappe. Il finit par donner quelques informations sur son parcours.

Fort de ces informations, Coplan se rend en Italie où quatre possesseurs de passeports ont débarqué. Il obtient la collaboration officieuse du commissaire Mondovi, avec qui il avait travaillé naguère à Trieste (voir Banc D’Essai), qui maintenant travaille  à Rome au Contre-espionnage.

Publié dans Europe du Sud, France métropolitaine, Moyen-orient, Société, Technique | Laisser un commentaire

La Vénus De Kyoto

Bruxelles, Décembre 1976.

LaVenusDeKyoto6

Pierre Lemoine, industriel français, est assassiné  à l’issue d’un congres  à Bruxelles. Jacques Baussard est président de l’amicale des chefs d’entreprise français. A ce titre il a constaté que Lemoine est le troisième signataire d’un rapport controversé  à mourir brutalement ces derniers temps. Louis Malleret est mort d’une crise cardiaque  à Milan, Marius Lorilla mort dans un accident de la route  à Singapour, et maintenant Pierre Lemoine assassiné  à Bruxelles. Il en fait part à Francis Coplan du Sdec, Baussard parfois renseigne le Vieux sur des problèmatiques liées à l’économie.

Le rapport dénonçait le protectionnisme japonais qui empêchait les produits européens en général, français en particulier de pénétrer le marché nippon. Pendant que Coplan évalue le sérieux de cette hypothèse, un quatrième signataire, Paul Dersant, meurt noyé au Vénézuela, victime vraisemblablement d’une hydrocution.

Parmi les sept signataires survivants, le prochain  à partir  à l’étranger est Léon Nogarel qui doit se rendre  à Bagdad pour un congrès sur l’hotellerie, Coplan l’accompagnera discrètement, sans l’avertir.

Publié dans Europe Occidentale, Extrème-Orient, Politique, Société, Technique | Laisser un commentaire

L’ Atome Sur La Gorge

Perth, Australie, Eté austral 76-77.

Tom Barnes et d’autres bénévoles militent au sein du MPN (Mouvement pour la Protection de la Nature) contre l’édification  à venir d’une usine de production d’hydrogène, qui utilisera comme source d’énergie un surrégénérateur au plutonium refroidi par un circuit primaire au Sodium, hautement inflammable dans l’eau.

C’est aussi dans la région de Perth que travaillent désormais Mavillers et Lemoine, toujours sur le marché de la conversion de l’énergie solaire ( voir Ecueil à Recife ). En marge d’une manifestation écologiste dans les rues de Perth, Mavillers constate l’évolution spectaculaire de l’opinion publique sur le sujet du nucléaire, il encourage  Lemoine dans ses recherches afin de pouvoir proposer des solutions solaires industrielles, alternatives crédibles au nucléaire, et prévient Paris de la situation.

Paul Décroix, alias Francis Coplan, débarque à Perth, il approche le mouvement écologiste comme sympathisant français de leur cause en voyage professionnel en Australie. Il donne des conseils à Tom Barnes du MPN et propose qu’un journaliste enquête sur les dessous politiques qui ont conduit  à la décision d’édifier cette usine  à énergie nucléaire.

Tom Barnes est médecin généraliste,  à l’issue d’une visite à domicile, il est accusé de viol par sa patiente et surpris de fait en facheuse posture par les voisins, il est incarcéré immédiatement. Le crédit de l’association écologiste va en prendre un coup.

On voit qu’en 2020, le débat n’est pas clos en Australie.

Publié dans Australie, Matériau stratégique, Politique, Présentation, Définitions, Société, Technique | Laisser un commentaire

Le Grec de Dakar

Dakar, Mars 1976.

LeGrecDeDakar6

Sur la route qui relie Dakar à Tambacounda, un camion rempli de caisses d’explosifs est incendié à la grenade par un avion de tourisme. C’est Frédéric Cardal, ingénieur actuellement sans emploi, qui a arrangé le coup pour le compte du négociant Adonis Boulapoulos. Au retour d’une visite à un ami commun près du port, ils sont victimes d’une tentative d’enlèvement.

Boulapoulos finit par expliquer à Cardal, alias Coplan bien  sûr, qu’il est trafiquant d’armes, et qu’il a des problèmes avec un concurrent. Au delà de cette première affaire, Boulapoulos voudrait bien engager un gars comme Cardal.

De retour à son hôtel, Coplan finit par coucher avec l’ardente Carmen Rowson qu’il a rencontré un peu trop souvent ces derniers jours.

Publié dans Afrique noire, Politique | Laisser un commentaire