L’ Atome Sur La Gorge

Perth, Australie, Eté austral 76-77.

Tom Barnes et d’autres bénévoles militent au sein du MPN (Mouvement pour la Protection de la Nature) contre l’édification  à venir d’une usine de production d’hydrogène, qui utilisera comme source d’énergie un surrégénérateur au plutonium refroidi par un circuit primaire au Sodium, hautement inflammable dans l’eau.

C’est aussi dans la région de Perth que travaillent désormais Mavillers et Lemoine, toujours sur le marché de la conversion de l’énergie solaire ( voir Ecueil à Recife ). En marge d’une manifestation écologiste dans les rues de Perth, Mavillers constate l’évolution spectaculaire de l’opinion publique sur le sujet du nucléaire, il encourage  Lemoine dans ses recherches afin de pouvoir proposer des solutions solaires industrielles, alternatives crédibles au nucléaire, et prévient Paris de la situation.

Paul Décroix, alias Francis Coplan, débarque à Perth, il approche le mouvement écologiste comme sympathisant français de leur cause en voyage professionnel en Australie. Il donne des conseils à Tom Barnes du MPN et propose qu’un journaliste enquête sur les dessous politiques qui ont conduit  à la décision d’édifier cette usine  à énergie nucléaire.

Tom Barnes est médecin généraliste,  à l’issue d’une visite à domicile, il est accusé de viol par sa patiente et surpris de fait en facheuse posture par les voisins, il est incarcéré immédiatement. Le crédit de l’association écologiste va en prendre un coup.

On voit qu’en 2020, le débat n’est pas clos en Australie.

Publié dans Australie, Matériau stratégique, Politique, Présentation, Définitions, Société, Technique | Laisser un commentaire

Le Grec de Dakar

Dakar, Mars 1976.

LeGrecDeDakar6

Sur la route qui relie Dakar à Tambacounda, un camion rempli de caisses d’explosifs est incendié à la grenade par un avion de tourisme. C’est Frédéric Cardal, ingénieur actuellement sans emploi, qui a arrangé le coup pour le compte du négociant Adonis Boulapoulos. Au retour d’une visite à un ami commun près du port, ils sont victimes d’une tentative d’enlèvement.

Boulapoulos finit par expliquer à Cardal, alias Coplan bien  sûr, qu’il est trafiquant d’armes, et qu’il a des problèmes avec un concurrent. Au delà de cette première affaire, Boulapoulos voudrait bien engager un gars comme Cardal.

De retour à son hôtel, Coplan finit par coucher avec l’ardente Carmen Rowson qu’il a rencontré un peu trop souvent ces derniers jours.

Publié dans Afrique noire, Politique | Laisser un commentaire

Envoyez FX18

Envoyez FX18 se situe normalement entre Coplan Préfère La Bagarre(1958) et Bataillon Fantôme(1958) (Oubli signalé par Eric Martinaud. Qu’il en soit ici remercié.)

 

Mossoul, Eté  1958.

Le maitre d’hôtel Khalid Rachir vient récupérer l’enregistrement audio d’un diner réunissant 5 officiers Irakiens à l’hôtel Ritz de Mossoul. Il envoie la bobine à son correspondant de Bagdad. Non sans s’être débarrassé d’un des cinq qui l’attendait dans la pénombre.

Félix Lemoine, citoyen français et opérateur radio pour le compte de l’IPC (Iraq Pétroléum Company) transmet une copie de tous les messages dignes d’intéret  à un correspondant  à Bagdad. Dans le dernier message, il était question d’une patrouille de police massacrée par une colonne de l’armée régulière.

Sur les ordres de Roger Fabiani, chef de réseau français en Iraq, Hector d’Epenoy, attaché d’ambassade à Bagdad, entreprend des travaux d’approche vers les conjurés de l’hôtel Ritz de Mossoul.

Fabiani a perdu le contact avec tous ses agents, il constate autour de son domicile des mouvements suspects. Il part en catastrophe se réfugier dans un refuge inexpugnable et demande par radio à Paris, relayé par l’ambassade, l’envoi de l’agent FX18.

MAJ 25.12.2019 : Corrections diverses

Publié dans Moyen-orient, Pétrole, Politique, Société | Laisser un commentaire

Les Poignards de Chiraz

Abadan, Iran, 1976.

LesPoignardsDeChiraz6

Coplan vient de débarquer en Iran. Le Vieux veut savoir pourquoi les relations entre l’Iran du shah et la France se se sont subitement tendu ces derniers temps.

Il entre en contact avec Pergaud, le correspondant du service  à Abadan. Invité  à un repas chez lui, Coplan apprend que l’un de ses contacts locaux vient d’être fusillé pour activité subversives contre l’état.

En fin de soirée, Pergaud raccompagne Coplan  à son hôtel, puis est assassiné sur le chemin du retour. Dans la même nuit, la femme de Pergaud et leurs deux enfants sont assassinés également.

Coplan se rend alors à Chiraz pour rencontrer Bob Daimont, l’autre correspondant du Sdec  en Iran. Pour se forger un alibi, Coplan et Daimont font la visite traditionnelle de Persépolis, la cité en ruines fondée par l’empereur Diarius. Au retour, leur voiture est mitraillée d’un feu nourri au milieu du désert. Qui était visé ? Coplan ou Daimont ?

Publié dans Moyen-orient, Pétrole, Société | Laisser un commentaire

Le Dragon De Jade

LeDragonDeJade6

Bangkok, Avril 1976.

Coplan est chargé de contacter le chef du réseau français au Sud-Vietnam, réseau en partie replié en Thailande après la défaite américaine à Saigon. Le contre espionnage nord vietnamien pro soviétique est en chasse pour les retrouver et les châtier. Le Vieux depuis Paris veut reconstituer un réseau opérationnel au Viet-Nam. Mais les américains et les chinois sont aussi dans la course.

 

 

Publié dans Asie du Sud-Est, Politique | Laisser un commentaire

Deux Filles, Du Fric et Des Bombes

DeuxFillesDuFricEtDesBombes6

Paris, Février 1976.

Francis Coplan est mis en disponibilité par le Sdec, il est chargé de convoyer depuis la Suisse jusqu’en Argentine 1 million de dollar en liquide via l’Uruguay. Sans le déclarer aux autorités locales bien entendu. Sa commission: 2% du total

140 liasses de 10 billets de 1000, 500 ou 100 dollars US. Sur le bateau qui fait la liaison entre l’Uruguay et l’Argentine, Coplan remet l’argent à un émissaire qui dispose de tous les signes de reconnaissance. Le lendemain, Francis est contacté par une jeune femme qui se présente comme mandatée par la banque suisse émetrice: l’émissaire a été enlevé en pleine rue, son chauffeur et trois gardes du corps ont été tués. Coplan avise la banque à Genève, il reçoit deux télégrammes en retour: les suisses lui demandent d’essayer de retrouver l’argent, Grégoire (un pseudo de son chef à Paris) lui demande d’accepter la proposition. Coplan est de plus en plus persuadé que derrière la banque suisse, c’est la France qui essaie de financer une organisation clandestine en Argentine.

 

 

 

Publié dans Amérique du Sud, Politique | Laisser un commentaire

Coplan Fait Des Siennes

Paris, Automne 1975.

Coplan s’installe dans la voiture du commissaire Tourain, qui vient de l’aviser de la présence  à Paris d’une de ses connaissances, Georges Sanders, agent soviétique avec qui Coplan a travaillé quatre ans plus tôt.

Plutôt que de le griller vis  à vis de Moscou, Francis invite Sanders chez lui et lui impose sa collaboration: Sanders est chargé de découvrir pourquoi les dockers français sont en grève au Havre et bloque des départs d’exportation de blé français vers l’URSS et ses alliés qui en ont grand besoin. Coplan accompagne Sanders au Havre où, avec l’aide du réseau local soviétique, il va essayer d’en savoir plus, Coplan le supervisant  à distance.

Un des agitateurs pro-grève a justement rencontré récemment une américaine, Patricia Mayfield, qui est repartie aussitôt. Un soir, Sanders est abattu par balles par un motocycliste.

Publié dans France métropolitaine, Politique, Société, Technique | Laisser un commentaire